samedi 7 juillet 2012

La franchise : gages de réussite et probabilités d'échec

Quels sont les raisons qui stoppent la croissance de certains réseaux ?

La franchise est une affaire qui marche. En France, les réseaux se multiplient depuis quarante ans pour approcher 1500 enseignes et un total de presque 60 000 franchisés. Ces chiffres sont encourageants, mais tout n'est pas au beau fixe vu d'en bas. En effet, entrer en franchise n'est pas la garantie d'un succès facile. Cet article vous expliquera pourquoi.

Un faible taux d'échec pour les franchisés

Le chiffre le plus communiqué à propos des franchises et le suivant : seulement 5% des franchisés arrêtent leur activité. Si la source de ce chiffre est nébuleuse, il faut reconnaître que démarrer en franchise est plus facile que de lancer sa propre entreprise sans aide ou sans appuis. Un pourcentage plus fiable est celui communiqué par la Fédération de la Franchise : 80% des points de ventes créés sont toujours en activité après cinq ans.
Un fort taux d'échec des réseaux de franchise

En revanche, il faut savoir que les enseignes elles mêmes n'ont pas les mêmes chances de succès. On estime que 70% des réseaux échouent avant d'avoir obtenu 100 franchisés. Ce pourcentage est à opposer aux entreprises traditionnelles, qui survivent à 50%.
La franchise est un métier qui s'apprend

S'ils veulent prospérer, il est très important que franchiseurs et franchisés fassent les bons choix : celui de la croissance prudente pour le franchiseur, celui de la bonne enseigne pour le franchisé. Même avec le meilleur concept du monde, un réseau mal géré ou sous capitalisé ne saura pas traverser les divers moments critiques qui l'attendent sur la route de la réussite.
Les franchiseurs en herbe doivent dont prendre conscience de la nécessité de se former à leur nouvelle carrière. En effet, gérer, planifier et animer un réseau n'a rien à voir avec le métier d'origine – définir et faire fonctionner un bon concept ne suffit pas.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire